La marque de Nantes se découvre

 
Directeur de la nouvelle agence chargée de la promotion de Nantes et de Saint-Nazaire à l’international, Christophe Le Bret a dévoilé en octobre dernier  la signature « Nantes just imagine.com », conçue par l’agence de communication nantaise Moswo. Censée doper l’attractivité du territoire à l’étranger, son action reposera essentiellement sur le développement d’un site web qui permettra d’alimenter « les ambassadeurs de Nantes, de fidéliser, de mesurer les retours ». Il faudra encore patienter jusqu’en décembre pour voir naitre les sites qui permettront de faire vivre cette nouvelle communauté : un portail web, un blog et un extranet.
Pourquoi avoir choisi un « .com » ? à mon avis, un « .fr » aurait permis aux étrangers de mieux repérer Nantes sur la carte du monde. Cela aurait permis également de mieux affirmer une volonté d’appartenir au « Club France »  En mutualisant ses forces avec celles des autres métropoles, Nantes pourrait à l’image des villes allemandes aller chasser en troupeau… 
Et puis rêvons un peu, puisque Nantes souhaite afficher une forte ambition européenne pourquoi ne pas afficher un « .eu » ? 
Cette terminaison cumulerait les avantages : situer géographiquement Nantes dans le monde (c’est une ville européenne), et apparaitre dans le courant, ce que suggère aujourd’hui le « .com » pour la population locale.

2 thoughts on “La marque de Nantes se découvre

  1. Attention le ".fr" peut être un frein sérieux pour un référencement international correct (ie en langue anglaise), et serait plutôt à réserver à un site d'audience "locale" (nationale). Ceci explique peut être cela 🙂

  2. je suis d'accord avec votre remarque en ce qui concerne une société ou une entreprise. Par contre, pour une collectivité, le supplément d'information délivré par .fr me parait l'emporter sur les questions de référencement par des moteurs de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *