Britanny ?

La Région « Bretagne » vient de lancer sa marque de territoire.
Un très beau travail, s’appuyant sur une étude de la spécificité bretonne. Ce portrait du territoire n’a pas été dressé par quelques happy few soigneusement sélectionnés parmi l’intelligentsia locale. C’est plus de 40.000 personnes qui ont collaboré à ce portrait en répondant au questionnaire sur le site Web. Elle a été complétée par un travail d’étude de documents, d’enquêtes ciblées … Il est donc raisonnable de supposer que la population bretonne se reconnaitra dans l’image qui se dégage de ce portait et qu’elle pourra ainsi s’approprier la marque. 
Les objectifs affichés de cette marque : enrichir l’image de la Bretagne pour conquérir de nouvelles clientèles dans le tourisme, l’économie et la culture et développer la notoriété à l’international. 
Par un partage d’éléments de communication communs, l’effet vertueux recherché est une co-construction de la notoriété internationale de la Bretagne. C’est à ce niveau que se met en place la communauté de marque.
S’appuyer sur les PME, les acteurs de l’innovation, les chercheurs, etc. qui ont des coopérations étroites avec l’international démultiplie en effet les chances de faire reconnaître la Bretagne comme terre d’accueil et d’investissements. Le résultat attendu est le développement d’une plus forte notoriété tout en répondant au besoin d’une plus grande visibilité à l’international.
Une belle utilisation du code de la marque
Les partenaires souhaitant utiliser la marque en support de leur propre communication devront en faire la demande au comité de marque qui valide ainsi la qualité de l’usage.La liste des membres du comité de marque sera connue en février. L’occasion de vérifier que l’ensemble de la société civile est bien associé à cette démarche.  
En bref, du très beau travail … que vous pourrez découvrir par vous même sur le site marque-bretagne.fr
Cependant, quelques questions : 
-Pourquoi conserver le mot « Bretagne » alors que la traduction anglo-saxonne est « Britanny ». Quelles sont les cibles au niveau international? 
– Le territoire breton est spécifique, certes, mais en tant que ligérien, j’ai retrouvé dans ses valeurs ( engagement, sens du collectif, ouverture et imagination) quasiment les mêmes qu’une étude TBWA de 2009 avait vendu à la région voisine. D’ailleurs celle-ci n’a-t-elle pas retenu comme slogan « l’esprit grand ouvert » ? peut-on imaginer une véritable force de frappe à l’international en jouant la synergie des deux régions? 
– Quelle part pour l’Université ? le tourisme et le développement économique sont bien représentés, mais aujourd’hui l’attractivité, surtout à l’international ne peut pas faire l’impasse sur les chercheurs. Comment sont-ils associés à la communauté de marque?

2 thoughts on “Britanny ?

  1. comment ne pas penser à la Belgique quand on voit le logo [BE], plus qu'à la Bretagne plus reconnue sous le nom de Breizh que de Brittany?

    Ces remarques montrent les limites de l'exercice, l'exemplarité de ce choix me semble sujet à caution.

  2. Le coté exemplaire de la mise en place de la marque "Bretagne" se situe à mon sens dans la première partie qui est celle où le territoire et même au delà, a pu être interrogé pour dégager des valeurs communes. Il y a eu une véritable mise en mouvement des partenaires.
    La seconde partie, qui est celle de la mise en œuvre de la marque, laisse beaucoup plus à désirer. En particulier le "logo" est totalement froid et à mon avis à coté de la plaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *