un nouvel « Only Lyon » ?

Hier soir, les Nazairiens dévoilaient leur nouvelle marque
AUDACITY, Saint Nazaire, port d’attache(s) .
J’étais prêt à sortir les critiques : « voilà une sous préfecture qui veut se faire métropole, … » et puis, devant le résultat de cette campagne, je reste coi.
Du superbe travail, la campagne dont je rêve… tout y est, la synergie et l’ancrage dans le territoire, le rappel des valeurs (mais au bon sens du terme), la communauté qui se met en place, vraiment du beau travail.
Vous trouverez sur le site de Vincent Gollain, le dossier de presse complet.

200 000 € ont été investis pour le lancement de la marque ce qui globalement peu cher. Tous les outils sont en place pour créer une véritable communauté de marque.
Est ce un hasard si Nicolas DEBON, le directeur du développement économique de la CARENE (la communauté d’agglomération de Saint Nazaire) et Clarisse ALLAIN, la coordinatrice de la marque sont tous les deux passés par LYON ? Je ne crois pas vraiment. En tout cas, chapeau pour ce travail !
J’ai retenu dans l’interview de Damien Flichy, directeur de STX Cabins, ce qui me parait être la base d’une marque de territoire.
« Il y a sur ce territoire, de grandes entreprises qui comptent au niveau international, mais également des fournisseurs et sous-traitants qui permettent à ces grandes entreprises d’exister. Tous les ingrédients sont réunis pour que tous, nous en tirions des bénéfices. » 
« Lorsque l’on ne connaît pas les entreprises qui travaillent dans d’autres domaines que le nôtre, on ne peut imaginer les synergies possibles. Or, là, ce qui est intéressant c’est que par ce réseau, il sera possible de créer des offres globales. » 

« L’outil Internet est intéressant car il permet de trouver l’information dont les entreprises ont besoin. Par exemple, les études réalisées par les services compétents et mises à disposition des véritables utilisateurs, permettent de mieux caler leur approche et cibler leur marché. »
Alors ? des critiques ? … il en faut bien, la perfection n’est pas de ce monde !
Tout d’abord, la difficulté de googler le terme « Audacity » puisque comme l’a fait remarquer dès ce matin l’éternel chef de file de l’opposition nazairienne, ce terme fait référence à un logiciel  quasiment aussi populaire que Picasa ou Firefox. Et donc, avant de le détrôner dans un moteur de recherche, Saint Nazaire va devoir ramer sérieusement.

Par contre,  je ne le rejoins pas dans sa critique sur le sens : « Audax en globish, la langue que les anglo-saxons ont imposé au monde, la langue d’internet, fait référence à l’audition et Audacity c’est la capacité à écouter ou à produire des sons ( d’où le nom du logiciel) et pas du tout l’audace, l’innovation : un beau plantage à l’international donc ! »   C’est au contraire une belle potentialité à utiliser cette capacité nazairienne à produire du (bon) son! 
Ensuite, le choix, comme Only Lyon, d’une marque strictement limitée à l’économie, même si de louables efforts sont faits pour associer la population. L’idée des containers disséminés dans la ville est plutôt sympa. Cela ouvre quelques perspectives…
Enfin, voilà qui place la barre très très haute…

6 thoughts on “un nouvel « Only Lyon » ?

  1. Avec mes sincères excuses, je dois être meilleur connaisseur en marketing territorial qu'en politique nazairienne ! L'homonymie m'a trompé ! Bon courage pour les 28 années d'opposition qui vous restent pour vous faire un prénom ;))

  2. C'est très gentil à vous de me prévoir encore 28 ans de vie et je vous en remercie.
    Je n'hésite jamais à approuver la politique de mes adversaires lorsqu'elle est bonne ; j'ai voté entre autres le stationnement payant mais aussi le budget de 200 car de relance et sans augmentation de l'impôt local !

  3. A la lecture d'Ouest France de ce samedi 11 septembre 2010, on apprenait que les donneurs d'ordre du projet, ou plutôt les dirigeants de la Carene, étaient parfaitement au courant de ce que j'ai développé hier dans mon post;

    Sachant donc que cette marque était déjà utilisée et mondialement connue , que son nommage bloquait internet, que son sens était très différent (le son) de celui qu'ils voulaient populariser (l'audace, l'innovation…) et qu'en conséquence l'utilisation à l'Internationale de cette marque (l'essentiel de nos entreprises est tournée vers l'international) serait totalement inaudible donc inefficace, ils ont persévéré ! Ce n'est donc pas le cabinet de stratégie ou de communication qui est responsable mais bien le président de la Carene.

  4. Pour rappel, en 2009, l'orchestration de cette démarche de marketing territoriale avait été encadrée par l'agence parisienne Oswald Orb représentée à Nantes par « Midi quatorze heures » (Claire Chazal). Le dynamisme et l'énergie nazairienne montrent une fois de plus la voie à Nantes. Un bémol dans la déclinaison les ambassadeurs nommés "Audacitizens". A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *