Réputation

Le concept de réputation de la ville d’Anholt me parait pédagogiquement très intéressant, même s’il n’est pas tout à fait exact.

Lorsqu’il s’agit de faire comprendre à des gens qui n’ont pas forcément un temps fou à consacrer à la problématique, comment :
la marque de ville est différente de la marque de l’institution
la marque de ville peut être « mycity » même si j’habite à Bledoloin,
la marque de ville se construit dans le temps et se respecte, et ce n’est pas une campagne de comm qui peut la modifier instantanément,
la marque de ville n’est pas un logo
Je me rends compte que si je remplace marque de ville par réputation de la ville, finalement même l’élu moyen est à même de comprendre.

Autre sujet de réflexion qui m’a traversé l’esprit, c’est celui de la marque 64 …. de territoire ? ou de T-shirts ?

Je vais à la World Investment Conference à La Baule où j’aurai le plaisir de retrouver plusieurs spécialistes du city branding . De belles discussions en perspective … et quelques posts en prévision sur ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *